Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
Apple Store
Google Play
Windows Store
Youtube

Vous souhaitez vous inscrire

Email
Confirmation
Mot de passe
6 caractères minimum
lettres et chiffres
Confirmation
 

Vous possédez déjà un compte

Email
Mot de passe
 
Mot de passe oublié ?
* Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En cochant cette case, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

FNAC Fnac.com

Comment ajouter ce facturier à mon espace personnel MoneyDoc

La FNAC est une chaîne de magasins français créée en 1954, par Max Théret puis rejoint par André Essel. La FNAC ou Fédération Nationale des Achats (plus tard « Fédération Nationale d’Achats des Cadres » - 80% des clients étaient cadres), proposait des carnets d’achats aux consommateurs afin de profiter d’économies d’échelle auprès des fournisseurs et donc de baisser les prix.

Malgré la variété des produits distribués, aucuns partenariats avec des magasins de matériels photographiques n’avaient été trouvés. Les deux fondateurs ont donc décidé de créer leur propre enseigne de matériel photo : « Photo Ciné Club ML » , à l’époque situé au même siège que la Fnac. Cette dernière connu un véritable succès et fut complétée par les ventes à la Radio pour enfin s’intituler « Photo Radio Club ML ». Pour André Essel, la Fnac aurait trouvé une nouvelle approche de l’amélioration du sort des travailleurs, non plus par la hausse des salaires, mais par la baisse des prix. André Essel et Max Théret étaient tous deux proches et engagés dans des mouvements politiques communistes et/ ou socialistes (Max Théret est un ancien garde du corps de Léon Trotsky).


En 1970, Paribas et UAP deviennent les principaux actionnaires de la Fnac. S’en suit l’arrivée à la tête de Louis Kaluszyner, puis l’ouverture de magasins supplémentaires (Lyon, Montparnasse, Les Halles…), la création de différentes plateformes et extensions de la FNAC du type : Fnac Services, Fnac voyages, Fnac éveil & jeux, Fnac junior… La FNAC a même été un acteur lors de l’essor de la «French Touch », musique électronique française inspirée de la House Music et du Downtempo britannique dans les années 90 (91-94). On notera par exemple la participation de Laurent Garnier sous l’impulsion d’Eric Morand à l’époque directeur du label Fnac Music Dance Division (plus tard indépendant sous le nom FCommunications). Après des changements d’actionnaires (GMF, CGE, PPR…) et de directeurs, des reventes de plusieurs plateformes (Go Sport pour Fnac Sport…), la FNAC subit des années difficiles notamment en 2009 avec une baisse de 20% sur ses ventes de CD. S’ensuivent des licenciements et des fermetures de plusieurs magasins (Fnac Bâle, Fnac Musique Bastille…).

En 2012 la FNAC connut une baisse de -2,5% de son chiffre d’affaire (soit 4,061 milliards d’euros) après une autre de -4,3% en 2011 mais reste selon son dirigeant actuel Alexandre Bompard « rentable » . La FNAC a progressivement changé de business modèle et représente désormais un acteur clé du e-commerce avec son site FNAC.fr .

L’ensemble des factures disponibles suite aux achats sur le site de la FNAC peuvent automatiquement être rapatriées au sein de l'espace de stockage des utilisateurs de MoneyDoc grâce aux systèmes d’importation automatique dont dispose l’outil MoneyDoc. Les factures et documents récupérés et hébergées au sien de MoneyDoc sont ensuite automatiquement classés et rattachés à l’opération bancaire correspondante. L’outil repose sur des systèmes de sécurité stricts et testés quotidiennement.